Une peur collective qui fait place à une peur intérieure

"Quand la peur collective entretenue par les journalistes et les principaux leaders politiques
peur de sortir de l'euro, de l'europe et de l'OTAN
fait place à une peur individuelle d'être manipulée.

La sortie de l’Europe

La sortie de l’Europe et de l’euro sont des éventualités qui ne m’ont jamais effleurée et quand je me demande pourquoi, je ne trouve qu’un sentiment de peur véhiculé par les euro-convaincus. Un peu comme si c’était une option interdite. Je suis, comme la plupart de mes compatriotes, formatée pour rejeter ce cas de figure. Or la peur n'est pas la meilleure conseillère et le formatage n'est pas le meilleur outil d'analyse.

Soudain tout s'éclaire ... trop vite

Après avoir visionné les conférences de François Asselineau, la sortie de l'europe me semble inéluctable et il apparaît clairement que le plus tôt sera le mieux. Revirement d'opinion trop rapide pour être sain ?

Quand une peur collective fait place à une peur intérieure

C'est en tout cas ce que l'on est tenté de conclure. Alors je cherche des explications. Or il se trouve que je dors mal, que je suis fatiguée nerveusement. Ces "fragilités" contribuent, j'en ai conscience, à faire de moi la proie potentielle facile de prédateurs comme les sectes. Je ne peux pas m’empêcher de voir des similitudes entre ce qu’il m’est arrivé depuis la déclaration de candidature de François Asselineau et ce que raconte les adeptes de sectes nouvellement convertis. Qu'est ce qui caractérise une secte ? un gourou ?

François Asselineau est-il le gourou d’une secte ?

Je n’en ai pas l’impression parce que je trouve qu’il éclaire la route au lieu de l’embrumer. En écoutant les conférences de François Asselineau j’ai l’impression de prendre en pleine figure des jets d’intelligence et de lucidité qui agissent sur moi comme des bouffées d’oxygène et qui m'ont aidée à briser les chaines qui inhibaient mon clavier : ce blog en est la preuve.

N'est-ce pas le contraire ?

Il se trouve que ces "fragilités" dont je parle plus haut, sont la conséquence directe de cette impossibilité qui est la mienne d'exprimer mon point de vue, de cette impossibilité d'exercer mon métier en conscience, de cette incompéhension face aux incohérences des décisions politiques prises par nos gouvernants. Ce sont elles qui m'usent et m'inhibent. Or justement François Asselineau me donne les explications précises, argumentées, factuelles à ces interrogations. Ce me semble être l'exact contraire d'un gourou. Il évacue des tabous au lieux d'en introduire. Il nous invite à réfléchir à tout ce que l'on avait écarté sans savoir pourquoi.

François Asselineau élève (vraiment) le débat

L'UPR, au contraire d'une secte, est loin de casser le cheminement de la pensée pour le remplacer par une impasse, c'est le contraire, il ouvre les portes interdites.

Jusque là le débat politique, tel que les médias nous le présentent, ne m'intéressait pas ... j'entendais ici ou là qu'il fallait "élever le débat" mais comment ? Là je vois ! Le mot "élever" prend tout son sens, toute sa hauteur !

N'y a-t-il pas de danger à le censurer ?

Cependant, quand François Asselineau éclaire la route par l’histoire, mon manque de culture historique ne me permet pas d'exercer un quelconque esprit critique. Je ne suis sans doute pas la seule dans ce cas. Je peux vérifier tout ce qu’il dit. Mais se peut-il qu'il y ait dans ce qu'il ne dit pas des circonstances, des faits ou des interprétations qui soient susceptibles de contredire sa thèse ? Je n'ai aucune raison de le croire ni de ne pas le croire. Simplement je ne sais pas et les médias me refusent l'éclairage de ses opposants à travers un débat d'idées.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Pensez-vous qu'on ait des raisons objectives de redouter une troisième guerre mondiale ? En sortant de l'Euro, la France risque-t-elle de perdre son rang de grande puissance économique ? Risque-t-elle de perdre son rayonnement culturel ? Au contraire ? Est-ce essentiel ?

Si vous souhaitez réagir, vous êtes les bienvenus !

Article mis en ligne le 20/02/17 et mis à jour le 22/03/2017 et le 24/03/17


Vous souhaitez partager ce blog sur vos réseaux sociaux, ces boutons sont sans tracking :



Twitter Google +

Mentions légales - Nous contacter par mail -